Alors que la dengue est en plein come-back sur tout le Territoire, et après 25 semaines de lâchers de moustiques sur Nouméa, le World Mosquito Program (WMP) fait le point.

undefined

Les moustiques porteurs de Wolbachia* sont désormais observés dans tous les quartiers de Nouméa. Pour rappel, en début d’opération, les quartiers lourdement touchés par les cas de dengue lors de la dernière épidémie avaient été couverts en priorité. Puis, progressivement, les lâchers ont été réalisés sur tous les quartiers. « Les résultats nous montrent que les moustiques relâchés se sont bien dispersés et reproduits, installant progressivement Wolbachia au sein de la population de moustiques environnante. Afin de s’assurer de la pérennité et l’autonomie de la méthode Wolbachia sur la commune de Nouméa, il faudra encore quelques semaines de lâchers afin d’atteindre les objectifs fixés par le programme qui permettront de cesser ces lâchers. »

Comment ça marche ?

Depuis le 30 juillet, les équipes de terrain du WMP procèdent aux lâchers de moustiques adultes. En binôme, ils couvrent tous les quartiers de la commune à raison d’un lâcher tous les 100 m quotidiennement. De semaine en semaine, la fréquence et la répartition des lâchers ont augmenté, atteignant aujourd’hui 2 800 points de lâchers répartis dans tous les quartiers de Nouméa. En parallèle, le WMP a associé la population dans sa démarche en proposant des capsules d’œufs de moustiques porteurs de Wolbachia, appelées Wolbicaps. Plus de 1 500 capsules ont été distribuées.
Afin de suivre la mise en place de notre méthode, 230 pièges à moustiques ont été installés chez des particuliers et des entreprises depuis près d’un an.

*Wolbachia : bactérie naturelle présente dans près de 60 % des espèces d’insectes (papillons, mouches des fruits, libellules et même certains moustiques…). Elle est inoffensive pour l’Homme, les animaux et l’environnement.