undefinedÀ la demande des pêcheurs réunis au sein de la Confédération des pêcheurs professionnels côtiers de la Nouvelle-Calédonie, Nicolas Metzdorf, membre du gouvernement en charge de la pêche, s’est engagé dans la rédaction d’un projet de loi du pays sur la pêche maritime calédonienne, qui intègrera la création du Code de la pêche en Nouvelle-Calédonie.


Pour le gouvernement, « ce projet de texte est le fruit de nombreuses rencontres et réunions techniques entre les pêcheurs des trois provinces et la Nouvelle-Calédonie. Il répond aux fortes attentes du secteur, formulées depuis plusieurs années, de pouvoir bénéficier d’un statut officiel reconnu par la Nouvelle-Calédonie, à l’instar de celui des agriculteurs. »

Meilleure reconnaissance

Il permettrait également de poser les premiers jalons de l’entité qui, à terme, pourra « représenter et défendre cette profession ». La création d’un statut officiel des pêcheurs côtiers est un premier pas vers leur professionnalisation et permettra une meilleure reconnaissance de la pêche maritime calédonienne. Si le statut de patron pêcheur concerne avant tout les pêcheurs côtiers, il s’adresse également aux pêcheurs hauturiers. Le nombre de pêcheurs qui seraient éligibles au statut de patron pêcheur est évalué à 150 dans un premier temps, puis sur le moyen terme à 300 personnes. Il sera attribué par voie d’arrêté du gouvernement et matérialisé par la délivrance d’une carte professionnelle nominative.


Un Conseil supérieur d’orientation des politiques halieutiques

Le projet de loi prévoit aussi la création d’un Conseil supérieur d’orientation des politiques halieutiques, aquacoles et halio-alimentaires, composé des représentants du gouvernement, des provinces et des professionnels. Sa composition et ses missions seront fixées par une délibération. Cet organe, fondé sur la concertation, permettra d’élaborer et d’améliorer les politiques publiques du secteur.