Radio, télé et maintenant Internet, la station calédonienne d’information
entend en 2020 être sur tous les fronts et renforcer sa position de leader
en Nouvelle-Calédonie, tout en nouant des partenariats enrichissants avec
les autres antennes de France Télévision dans la région.

undefined

Et c’est le JT qui va d’abord en bénéficier. « Avec l’arrivée le matin des journaux de Wallis-et-Futuna, France 2 et Tahiti, et surtout le remplacement de France Ô par France Infos dès le mois d’août, notre journal va connaître quelques modifications, explique Walles Kotra, directeur régional de Nouvelle Calédonie La 1ère. Bien entendu, nous traiterons toujours l’actualité locale, mais la seconde partie du JT sera consacrée à ce qui se passe dans la région, en Métropole et dans le monde. Nous devons tous aspirer à un esprit d’ouverture sur ce qui nous entoure. »
NC La 1ère va également renforcer les programmes déjà emblématiques et populaires de la chaîne, se positionner sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie pour les deux grands rendez-vous politiques de l’année (municipales et référendum), mais aussi développer son offre vers la jeunesse.

Zoom sur la jeunesse

« Dans nos publics, il faut cibler plus particulièrement les écoles et nous allons participer activement en avril à la semaine de la presse. Nous sommes également désormais les représentants en Nouvelle-Calédonie du réseau Lumni qui offre des programmes courts, didactiques et informatifs auprès de la jeunesse dans toute la France et les Outre-mers. On travaille également actuellement à des Master Class dans les trois provinces », détaille Walles Kotra.
Et sur le numérique bien entendu, « nous allons renforcer notre pôle numérique local et surtout travailler conjointement avec les deux autres antennes du Pacifique au portail numérique du pôle outremer qui diffusera 24h/24h du contenu en ligne ». Pour Walles Kotra, l’objectif 2020 est clair : « être au service du Pays ».