Malaise pour les consommateurs calédoniens. Alors que l’UFC-Que Choisir affirme dans sa dernière enquête que le panier de la ménagère a (légèrement) baissé depuis la mise en place de la TGC, les Calédoniens eux ne voient que des hausses.

undefined

« Des baisses !? Sur quoi ? Les allumettes !? » « On change pas les prix mais on change les volumes. On nous prend vraiment pour des tourterelles ! » « J’ai rien senti, la secousse ne devait pas être assez forte… » « Mais bien sûr ! » Pas convaincus, les Calédoniens ? On rigole, n’empêche que les consommateurs cherchent encore les bénéfices de la TGC sur leur vie quotidienne. Pour l’association de consommateurs UFC-Que Choisir du pays, le panier calédonien, réalisé dans huit magasins* en avril, aurait baissé de 6,5 % sur un peu plus d’un an, ceci sans prendre en compte boissons alcoolisées ou sucrées. Si on les prend en compte, la « baisse » ne serait pas de plus de 2,6 %.

Tu manges quoi ?

Pourtant, difficile de se faire une idée quand on ne connaît pas le contenu exact du panier que l’association juge confidentiel. « Rappelons que notre panier contient aussi bien des produits alimentaires de première nécessité et de grande consommation, taxés à 0 ou 3 %, que des produits d’hygiène et d’entretien, des boissons alcoolisées (supportant la TAT3S), des boissons sucrées et des gâteaux, taxés à 22 % », précise seulement le communiqué de l’association. Pour l’UFC calédonienne, « l’information sur le taux de TGC appliqué progresse, ce qui permet au consommateur de signaler les erreurs auprès de l’administration. Nous avons nous-mêmes fait plusieurs alertes. Mais nous ne savons pas qui intervient, entre la Direction des affaires économiques ou la Direction des services fiscaux. »

*Carrefour Kenu In, Casino Belle-Vie, Carrefour Market N’Gea, Géant Dumbéa, Géant Sainte-Marie, Simply Market, Super U Kamere, Super U Mageco.