On Va Sortir ! (Du 11 juillet au 17 juillet 2020)

undefinedTraces De Juliette Pita

Juliette Pita est une artiste vanuataise originaire d’Erromango. Dès les années 70, elle peint et ne s’arrêtera plus jusqu’à en faire son métier. Elle est l’une des artistes-peintres les plus connus du Vanuatu. À travers ses peintures résolument modernes, elle partage de nombreux aspects de sa culture (motifs traditionnels, légendes, etc.) et parfois du monde moderne qui nous entoure.
À la galerie Arte Bello.
Du 8 au 21 juillet

 

 

undefinedLa culture s’installe à Voh

L’équipe du Chapitô reprend la route et se posera tout le mois de juillet à Voh avec une programmation riche et intense entre danse (Krazy Kar le 10 à 19 h), one man show (Fin mal géré d’Erromango le 11 à 19 h), cinéma (Rock Band le 14 à 19 h) ou encore ateliers (la Fabrique de films le 15 de 13 h à 16 h). Cette liste est non exhaustive et vous pouvez retrouver toute la programmation sur la page Facebook du Chapitô.
Du 9 au 18 juillet
Au marché communal
Entrée gratuite, participation libre

 

undefinedLes Trésors du Sud

Avec les Trésors du Sud, nouvelle formule, partez en week-end escape game à la découverte de chaque région de la province Sud. D’énigme en énigme, en dehors des sentiers battus, en famille ou entre amis, votre équipe parviendra peut-être jusqu’au trésor. La première partie se jouera à Thio.
https://www.destinationprovincesud.nc/tresors/
Les 18 & 19 juillet

On parle télé les docus (du 11 juillet au 17 juillet 2020)

LE NOUVEAU RENDEZ-VOUS

undefined

🔵 CLIMAX 

Chaque mois (le jeudi à 20 h 30), place à l’environnement et à ses enjeux pour la société d’aujourd’hui et celle de demain.
Des sujets d’inquiétude aux solutions et expériences positives, l’émission tente de répondre par la diversité culturelle du pays pour trouver des solutions face à l’urgence climatique.
Des « voix libres » pour parler de dérèglement climatique, pollution, déforestation, disparition d’espèces, mais aussi villes en transition, économie solidaire, agroécologie, énergies renouvelables...

Réalisateurs engagés

« J’ai toujours été assez investi par rapport à la question environnementale dans mes films, que ce soit avec L’Île Continent ou Terre de Métal. Climax est une sorte de continuité pour moi, mais aussi l’occasion de sortir du contexte strictement calédonien, en abordant les questions générales de l’urgence climatique qui sont vraiment globales », explique Alan Nogues, l’un des réalisateurs. Une émission pour mieux comprendre les transformations de la planète en abordant toujours des sujets propres à la Nouvelle-Calédonie.
Comment poser les fondamentaux d’une société « durable » ? Comment l’environnement est devenu l’enjeu majeur de nos vies futures ? Comment agir, chacun à son niveau ? Réponses et clés de compréhension dans le magazine de l’environnement de Nouvelle-Calédonie La 1ère Climax.
Jeudi 16 juillet à 20 h 30 sur NC La 1ère

On parle télé actus (du 11 juillet au 17 juillet 2020)

DéCOUVERTE

undefined

🔵 Dans les pages des livres anciens

Récits sur la Nouvelle-Calédonie de 1900
En 1900, Lucien Bernheim, homme d’affaires d’origine alsacienne, fait fortune dans les mines, notamment celle de Népoui. Il décide alors de donner 100 000 francs pour la création d’une bibliothèque. Cette somme sert à rapatrier le pavillon de la Nouvelle-Calédonie de l’Exposition universelle de Paris de 1900. Le bâtiment est reconstruit à l’identique à Nouméa. Il sert à la fois de musée et de bibliothèque.
La bibliothèque Bernheim d’aujourd’hui possède la plus grande collection de livres anciens sur la Nouvelle-Calédonie et le Pacifique. Cette littérature est la mémoire de tous ces explorateurs et aventuriers occidentaux venus d’Europe à la découverte du Pacifique et de la Nouvelle-Calédonie.

Histoires d’Histoire

Ce nouveau numéro d’Histoires d’Histoire s’intéresse tout particulièrement aux fonds Lenormand et Guiart, riches en littérature sur les conditions de vie des peuples du Pacifique.
Mais la bibliothèque Bernheim n’est pas la seule propriétaire de livres anciens. Des collectionneurs privés passionnés, à l’instar de Louis-Georges Viale, possèdent des trésors de connaissances sur les populations « indigènes ».
Par la lecture d’extraits de ces livres, nous plongeons dans l’atmosphère de l’époque, à la recherche de ce choc culturel qu’ont dû éprouver à la fois les Européens et les Kanak, que rien ne préparait à une telle rencontre !
Où et quand ?
Samedi 11 juillet à 19 h sur CALEDONIA

Accueil ← Billets plus anciens