undefinedLa prochaine campagne Maracas 6 aura lieu du 16 au 27 juillet et ciblera le sud de la Nouvelle-Calédonie. L’objectif de ce travail est d’évaluer la connectivité entre les différentes zones du Parc mais également de tenter de comprendre le comportement des baleines à bosse autour des monts sous-marins dont l’intérêt a été souligné par les missions précédentes.


Les scientifiques de l’IRD, d’Opération Cétacés et du WWF embarqueront sur l’Amborella, navire du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, avec pour mission de déployer des balises satellitaires de nouvelle génération capables d’enregistrer les plongées, en plus de fournir des positions géographiques.Lancé en 2016, le projet Where explore la distribution spatiale et l’habitat des baleines à bosse sur l’ensemble de l’espace maritime de la Nouvelle‐Calédonie. Ce programme vise à établir la distribution des baleines à bosse au sein du Parc naturel de la mer de Corail afin d’identifier les habitats utilisés par ces mammifères marins, ainsi que leur usage. Les données collectées au cours des cinq précédentes campagnes Maracas conduites dans les régions éloignées du Parc, ainsi que les données de science participative, ont permis de modéliser les habitats utilisés et de prédire la potentielle présence des baleines à bosse dans des zones non visitées.


undefinedCes modèles de distribution d’espèces permettent d’expliquer la distribution des baleines à bosse en fonction des caractéristiques environnementales du milieu qu’elles fréquentent. Ils constituent un élément indispensable de la « boîte à outils » des scientifiques et des acteurs de la conservation. Plus de 1 000 observations de baleines ont été collectées lors de campagnes océanographiques et plus de 600 observations opportunistes rapportées par le grand public pour prédire la répartition des baleines à bosse dans la région et aider à la planification spatiale dans le Parc naturel de la mer de Corail.